Archive

Posts Tagged ‘Malpractice’

Nouvelles entrées dans les meilleurs de l’année

30 septembre 2014 Laisser un commentaire

En attendant les arrivées prochaines des nouveaux Evergrey, Enchant, Silent Call et Sanctuary (début octobre), c’est tout naturellement que je viens de rajouter dans la liste des meilleurs albums de l’année, “Turning Tides” de Malpractice (un retour en grande forme) et “For The Journey” de Threshold (un des ténors de la scène progressive et d’une régularité exemplaire pour nous délivrer à chaque fois une production de grande classe). Ce dernier ayant même l’honneur d’être élu album du moment (et pour la petite histoire, je suis grand fan de Damian Wilson ;-)).

Advertisements
Catégories :Album du mois Étiquettes : ,

Un nouvel album pour Malpractice

Malpractice, groupe finlandais à mon sens sous-estimé, sortira « Turning Tides », le succésseur de « Triangular » (2008), le 16 septembre prochain sur le label Sensory Records. Si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite vivement à découvrir cette formation progressive talentueuse déjà auteur de 3 productions dont l’excellente « Deviation From The Flow » parue en 2005. En attendant, voici ci-dessous l’artwork, la liste des titres ainsi que 2 trailers de ce nouvel album.

Malpractice - Turning Tides

Malpractice – Turning Tides (2014)
01. Best Kept Secret
02. Weight Of The World
03. Irony Tower
04. State Within A State
05. Turning Tides
06. Symphony Of Urban Discomfort
07. Out

Malpractice – Turning Tides (1er trailer)

Malpractice – Turning Tides (2ème trailer)

Catégories :News Étiquettes :

Les écoutes du jour

12 novembre 2009 Laisser un commentaire

Aujourd’hui après avoir écouté Myrath ce matin dans la voiture sur le chemin du travail, j’ai ressorti quelques CDs dont je l’avoue le nombre d’écoutes a rarement dépassé les 3 depuis que je les ai mais ils constituent néanmoins de bons albums de métal progressif.

Appearance Of Nothing - Wasted Time (2008)

Appearance Of Nothing est un jeune groupe suisse pratiquant une musique au style fortement influencée par les ténors du genre progressif que sont Dream Theater, Symphony X ou encore Vanden Plas, mais sans toutefois atteindre l’originalité et la qualité de ces derniers. En effet, leur album “Wasted Time” sorti en 2008,  propose du progressif classique facile d’accès, avec une rythmique assez saccadée, bénéficie d’une excellente production signée Markus Teske et possède d’indéniables atouts comme une utilisation habile du clavier et un chant partagé entre le guitariste et le bassiste. Mais il manque un peu d’identité et de prise de risque l’empêchant d’accéder aux plus hautes places du podium. On remarquera également quelques similitudes avec Savatage et Trans-Siberian Orchestra de par les voix et l’accompagnement au piano sur certains morceaux.

Malgré cela, l’album reste assez agréable à écouter et l’on peut espérer à l’avenir qu’il développe leur identité car le groupe possède un talent certain de composition et l’utilisation des deux vocalistes leur donne une véritable personnalité.

Astarte Syriaca - Darkened Light (2008)

Astarte Syriaca est un groupe italien né en 2003 dont le 1er album “Darkened Light” sorti en 2007 après une démo et un très bon bon accueil auprès de la presse spécialisée, s’inspire fortement des débuts de Dream Theater et de leur album “When Dream And Day Unite”. Les compositions se révèlent donc assez techniques et sophistiquées et bien servies par des instrumentistes et un chant de très bonne facture. Le point faible étant une production manquant un peu de professionnalisme principalement au niveau du son de la batterie. Néanmoins, cet album constitue une belle surprise transalpine et a le mérite de ne pas sombrer l’auditeur dans l’ennui profond comme cela peut être le cas dans ce style si contestable mais aussi riche en véritables chefs d’oeuvre musicaux.

Speaking To Stones (2007)

Speaking To Stones nous vient des USA et nous propose dès ce premier album simplement intitulé “STS” et sorti en 2007, une excellente entrée en matière caractérisant les meilleurs productions de métal progressif: une maîtrise sans faille de chaque instrument, une parfaite mise en place des parties rythmiques, des guitares agressives accompagnées de quelques interventions de synthés assez discrètes mais permettant de mettre en valeur l’atmosphère des titres. Le guitariste nous distille quelques soli d’une dextérité et sensualité superbes.

Vraiment un très bon album à découvrir.  où s’enchainent les compositions efficaces, rythmées, très mélodiques et plus douces.

Malpractice - Deviation From The Flow (2005)

Malpractice est un quatuor finlandais formé en 1994 et qui officiait à leur début dans un registre Trash Metal pour s’orienter par la suite vers un style beaucoup plus mélodique et progressif. Et cela, pour notre plus grand bonheur. En effet,

ce deuxième album "Deviation from the Flow" datant de 2005, démontre déjà l’énorme potentiel du groupe à nous concocter une musique à la fois mélodique, progressive mais sans tomber dans l’excès de technicité, et très fluide. Et cela, sans la moindre note de clavier. Le chant nous rappelle parfois la voix chaude de Bruce Dickinson.

Je ne peux que recommander cet album aux amateurs du genre.