Archive

Posts Tagged ‘Enochian Theory’

Enochian Theory, premier sentiment, première déception…

20 février 2012 1 comment

Enochian Theory - Life... And All It Entails Je vais sans doute en décevoir beaucoup d’entre-vous mais, alors que le premier opus intitulé “Evolution: Creatio Ex Nihilo” paru en 2010 m’avait fortement séduit (voir ici), le nouvel album d’Enochian Theory par contre, ne parvient pas jusqu’à maintenant à me convaincre. Me semblant encore plus atmosphérique que son prédécesseur, celui-ci pêche (mais c’est mon sentiment) par un manque de guitares et de riffs percutant, une orchestration couvrant parfois un peu trop les instruments et des titres un peu fades ou du moins trop légers pour faire de cet album une des œuvres progressives remarquables de cette année. Cependant, il est relativement fréquent que dans ce style musical exigeant et à l’accessibilité souvent exigüe, bon nombre de productions demandent un certain temps pour pouvoir être appréciées à leurs justes valeurs. Peut-être est-ce le cas avec ce second album d’Enochian Theory… Je vais donc persévérer dans mes écoutes et si un changement d’humeur venait à se présenter (cela est déjà arrivé), je vous en ferai immédiatement part. J’attends également vos commentaires à ce sujet.

Advertisements
Catégories :Chroniques, Nouveautés Étiquettes :

Nouvel album d’ Enochian Theory

12 décembre 2011 1 comment

Voilà une nouvelle réjouissante tant j’avais apprécié leur précédent album (voir ici). La formation anglaise Enochian Theory sortira le 13 février 2012 sur le label Mascot Records son nouvel album intitulé “Life… And All It Entails”. Vous pouvez admirer la cover ci-dessous et découvrir la liste des titres.

Enochian Theory - Life... And All It Entails

Enochian Theory – Life… And All It Entails
00. Zero Is Also A Number
01. This Aching Isolation
02. Hz
03. Non Sum Qualis Eram
04. Distances
05. Inversions
06. Creatio Ex Nihilio
07. In Times Of Silence
08. For Your Glory, Great Deceiver
09. Nisi Credideritis, Non Intelligetis
10. The Motives Of The Machine
11. Singularities
12. Loves
13. The Fire Around The Lotus – (Remastered) (Bonus)

Catégories :News, Prochaines sorties Étiquettes :

Wolfspring, Enochian Theory

22 septembre 2010 Laisser un commentaire

Au menu de ce billet, une courte chronique des albums de Wolfspring et d’Enochian Theory.

Wolfspring – Wolfspring

Wolfspring 

Wolfspring est un nouveau projet du français Jean-Pierre Louveton, guitariste et maître à penser du groupe de rock progressif Nemo. Même si il s’accompagne encore de son compère claviériste Guillaume Fontaine, la musique reste toujours progressive mais les sonorités nettement plus métalliques la rendent beaucoup plus puissante, et le chant s’exprime cette-fois dans la langue de Shakespeare. Ne connaissant nullement les œuvres de Nemo, je ne peux comparer évidemment ses travaux précédents avec ce nouveau projet. Mais peu importe, j’avoue avoir immédiatement été séduit par le talent de ce guitariste non seulement en tant qu’interprète mais aussi en tant que compositeur et mélodiste.

Les parties musicales, nombreuses, tantôt acoustiques, tantôt musclées, parfois atmosphériques, sont de pures merveilles à l’instar du titre “Carpathian Wolves” exclusivement instrumental, où le talent de Jean-Pierre côtoie celui d’un John Petrucci mais sans doute avec une recherche de la mélodie plus aigue, ou encore sur le dernier morceau plus épique intitulé “Our New Mediaevil World”.

Voici donc encore une très belle réussite proposée par le catalogue du label ProgRock Records qui mérite amplement toute votre attention.

Enochian Theory – Evolution: Creatio Ex Nihilo

Enochian Theory - Evolution: Creatio Ex Nihilo

Officiant dans un registre atmosphérique à l’instar par exemple des polonais de Riverside, plutôt que symphonique ou technique, ce jeune trio anglais a sorti l’année dernière un excellent album progressif étrangement intitulé “Evolution: Creatio Ex Nihilo”. La bonne nouvelle est que cet album sera réédité courant de ce mois de septembre par le label hollandais Mascot records afin de bénéficier d’une plus large diffusion.

Magnifiquement illustrée (vous aurez remarqué mon intérêt pour la cover puisqu’elle illustre l’en-tête de ce blog depuis quelques semaines), la musique se veut donc très atmosphérique, aux ambiances majoritairement lourdes, parfois même “malsaines”, aux riffs acérés accompagnés de nappes de claviers, de quelques arrangements orchestraux simples mais d’une redoutable efficacité, et d’un chant clair mais de temps en temps (pas trop) se durcissant en “growls”.

Les morceaux s’enchaînent sans interruption avec de nombreux interludes et introductions douces au piano ou en acoustique, pour subir par la suite quelques accélérations et finir par se ralentir et retrouver de la lourdeur notamment dans les refrains. Sur certains titres, je ressens les mêmes effets que ceux provoqués par une sueur intensive sous l’effet d’une chaleur accablante.

La musique à la base est assez simpliste mais parvient à atteindre un certain degré de sophistication grâce à l’apport de changements de rythme et de quelques arrangements orchestraux de toute beauté.

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller de vous y intéresser à votre tour.

Catégories :Chroniques, Nouveautés Étiquettes : ,