Archive

Posts Tagged ‘Driftglass’

Dans mon panier (2015#1)

Au menu du premier épisode de l’année de cette série, 4 groupes originaires respectivement de Finlande, du Québec, d’Angleterre et du Canada. Il s’agit de Minutian et de leur deuxième album « Inwards », Between 11 et leur première offrande intitulée « The Epiphany », Seven7 avec « The Follower » et enfin Driftglass avec « All That Remains ».

Minutian - Inwards

Groupe : Minutian
Album : Inwards
Année: 2015
Origine: Finlande
Genre: Progressif
Groupes similaires : Pain Of Salvation
Liens : site officiel

Résumé: Avec ce second opus, Minutian continue sur la lancée de son prédécesseur « Repercussions » paru en 2011 et se démarque de « l’école » progressive scandinave en intégrant à sa musique des émotions basées sur une atmosphère la plupart du temps sombre, triste et parfois même malsaine. De nombreux éléments acoustiques ajoutent un peu de légèreté à des rythmes majoritairement lourds. Précisons par ailleurs que l’album est dédié à Jaaklo Jernberg, leur précédent guitariste décédé dans un accident en février 2012, ceci expliquant sans doute cela. Il faudra certainement à bon nombre d’entre vous plusieurs écoutes pour apprécier les subtilités et la charge émotionnelle présentes dans cet album (ce fut mon cas) mais le groupe a le mérite d’apporter un peu de sang neuf dans un univers métallique et progressif de plus en plus « encombré ». Je vous invite à les découvrir via leur site officiel et par l’écoute du titre « Aphelion » ci-dessous.

Between 11

Groupe : Between 11
Album : The Epiphany
Année: 2015
Origine: Québec
Genre: Progressif
Groupes similaires : Dream Theater, Pain Of Salvation, Opeth
Liens : page facebook, bandcamp

Résumé: Ce groupe fondé en novembre 2011 est l’une de mes belles découvertes de ce début d’année (avec Universe Effect mais ce dernier fera partie d’un épisode prochain). Originaire du Québec, Between 11 nous délivre un premier album (relativement court, 6 titres pour une durée de près de 40 minutes) aux influences certes marquées mais néanmoins de très bonne facture. Bénéficiant d’une auto-production limpide et très précise (chaque instrument se distingue clairement), leur musique progressive reprend les ingrédients classiques développés par les ténors du genre (maîtrise et technique instrumentale sans faille, changements de rythme, longs développements aux atmosphères variées) mais respire une certaine modernité et surtout beaucoup de fraicheur. La prestation vocale de Christopher Casselman (timbre un peu nasillard rappelant parfois celui de Andi Kravljaca de Silent Call ou encore de Michael Olivieri de Leatherwolf) est également remarquable. Leur page facebook nous informe que cette jeune formation prépare déjà un second album. Vous l’avez compris, encore une recommandation de votre fidèle serviteur ;-). Visitez surtout leur site bandcamp pour écouter l’intégralité de l’album.

Seven7 - The Follower

Groupe : Seven7
Album : The follower
Année: 2014
Origine: angleterre
Genre: Progressif, Power
Liens : site officiel

Résumé: 3ème album de ce groupe en provenance d’Angleterre mais multi-national de par les origines de chacun de ses membres (anglaise, suisse et australienne), et très américain dans son style musical et le timbre vocal du chanteur Dave Brown (proche de celui de James Hetfield). Seven7 combine savamment mélodies, riffs lourds, rythmes tribaux et syncopés, gammes orientales. Les musiciens sont chevronnés (le guitariste et virtuose suisse Nicolas Meier nous gratifie de quelques progressions « jazzy ») et la production sans faille. A découvrir également…

Driftglass

Groupe : Driftglass
Album : All That Remains
Année: 2014
Origine: Canada
Genre: Progressif
Groupes similaires : Dream Theater, Rush
Liens : bandcamp

Résumé: Voilà encore un jeune groupe qui vient confirmer l’excellente forme et la créativité croissante de la scène progressive canadienne. Formé sur les cendres de Saint Dissident (un album est paru il y a près de 8 ans), et composé de 6 membres, Driftglass à l’instar de nombreuses formations compatriotes (province du Québec comprise, car je pense notamment à Piezo) nous offre avec ce premier album très accrocheur, une œuvre progressive mélodique aboutie, sophistiquée, fraiche et empreinte d’une certaine nostalgie et mélancolie de par l’utilisation du piano et de sonorités de claviers quelque peu vintage. Les changements de tempo et variations d’atmosphère sont nombreux, l’acoustique cotoie tantôt une rythmique plombée tantôt des guitares plus aériennes. Je vous propose d’écouter leur album ainsi que leur premier EP sorti en 2010, sur leur page bandcamp.

Advertisements