Archive

Posts Tagged ‘Dreamscape’

Ce que je pense (brièvement) de … (2ème partie)

9 mai 2012 1 comment

Pour le second volet de cette série, je vous propose un face à face entre Epica et Diabulus In Musica, la découverte de mon récent coup de cœur à savoir les espagnols de Father Golem et enfin le retour tant attendu des allemands de Dreamscape.

Epica - Requiem For The Indifferent  Diabulus in Musica - The Wanderer  Father Golem - I_O  Dreamscape - Everlight

Epica face à Diabulus In Musica (mars)

Le hasard du calendrier fit en sorte que la même semaine, j’acquis le dernier album d’Epica et celui de Diabulus In Musica respectivement intitulés "Requiem For The Indifferent" et "The Wanderer". Les 2 groupes officiant dans un registre assez semblable, à savoir un métal gothique et symphonique à voix féminine, l’envie me prit de les confronter dans un face à face et d’en élire le vainqueur, ou du moins, celui qui allait parvenir à satisfaire mes exigences musicales et émotionnelles…

A l’expérience et le savoir faire professionnel indéniable de l’un, s’opposent la jeunesse, la spontanéité et la fraîcheur de l’autre. Et au final, mon choix fut rapidement fait. En effet, même si Epica démarre de bien belle manière avec des titres tels que "Monopoly On Truth", "Storm The Sorrow" ou encore par la superbe introduction orientale du titre éponyme, la suite malheureusement s’essouffle et ne décolle plus vraiment. Un peu à l’instar de Symphony X sur "Iconoclast", la mécanique semble trop bien huilée pour continuer à susciter quelques émotions… Par contre, l’écoute de "The Wanderer", plus aéré et mélodique, et tout aussi impeccablement produit, me procure plus de plaisir sans aucune lassitude, et cela même si le timbre vocal de la chanteuse Zuberoa Aznárez se fait moins expressif que celui de Simone.

Father Golem – I/O (mars)

Nous ne quittons pas encore l’Espagne puisque mon dernier coup de cœur, Father Golem est une formation madrilène officiant sur la scène musicale depuis maintenant plus d’une dizaine d’années et ayant à son actif 3 albums dont le dernier intitulé "I/O" et paru cette année, constitue une bien belle découverte progressive et métallique. Impressionné par les 2 titres disponibles à l’écoute sur leur page myspace, à savoir "Sole Survivor" et "Infrared", je contacte le groupe il y a quelques semaines, pour leur demander comment se procurer "I/O" sur support officiel et physique. A ma grande surprise, celui-ci me parvient quelques jours plus tard par la poste et cela sans aucun frais de ma part! La musique de Father Golem, incisive, aux riffs marteleurs, puissante, aux rythmes saccadés et atmosphères lourdes, se veut d’inspiration d’une part scandinave avec en ligne de mire un groupe tel que Pain Of Salvation et d’autre part également méditerranéenne mais du côté de la Grèce avec Wastefall. Certes, l’album manque sans doute un peu de variétés et d’un chant un peu plus solide, mais la qualité d’écriture est indéniable. En tout cas, j’y accroche, je le considère comme prometteur pour l’avenir du groupe, et vous invite à les découvrir ici.

Dreamscape – Everlight (mars)

Début de l’année, je désespérais de ne plus avoir de nouvelles de Dreamscape depuis plusieurs mois (voir billet intitulé "Avis de recherche" ici) alors que, annoncé depuis longtemps, le successeur à l’excellent "5th Season" paru en 2007 se faisait attendre. Fin février, leur page Facebook annonce enfin la sortie imminente de leur cinquième véritable ("Revoiced" sorti en 2005 étant une compilation) album intitulé "Everlight". Comme auparavant, Dreamscape nous livre une musique progressive aux qualités techniques et mélodiques de grande classe à l’instar de celle produite par leurs compatriotes de Vanden Plas, avec des compositions très travaillées et une interprétation irréprochable de chacun des musiciens. Le seul bémol selon moi, réside en la trop grande diversité des chanteurs. Ce qui, sur d’autres œuvres, pourrait s’apparenter plutôt à une richesse musicale, ici me donne parfois l’impression d’un manque de cohésion tant les timbres de voix peuvent diverger très fortement d’un titre à l’autre. A noter à ce sujet, le manque d’information du livret qui ne mentionne nulle part le nom des différents intervenants. Cela étant dit, "Everlight" mérite amplement sa place dans la liste des meilleurs albums de cette année. Mention spéciale à "Mental Journey" et au titre éponyme.

Dreamscape – Everlight (enfin !)

Alors que le groupe n’avait plus donné signe de vie depuis de nombreux mois, voilà qu’une visite, impromptue et dénuée de tout espoir d’une quelconque nouvelle réjouissante, sur le site officiel me redirige vers la page facebook et m’informe à ma grande stupéfaction que non seulement Dreamscape sera la tête d’affiche du Prog festival de Nuremberg le 13 avril, ce concert étant le show de promotion de leur nouvel album “Everlight”, mais surtout que cet album est en vente chez Amazon Allemagne depuis le 29 février dernier! Bref, il ne m’a pas fallu 10 minutes pour passer commande.

Voici donc l’artwork, la liste des titres, le lien vers la page facebook du groupe où un teaser de l’album ainsi qu’un morceau complet intitulé “Breathing Spaces” sont disponibles à l’écoute, et le lien vers Amazon.de.

Dreamscape - Everlight

1. Final Dawn (2:21)
2. Restless (5:34)
3. Led Astray (5:11)
4. Fortune And Fate (4:05)
5. The Violet Flame Forever (5:31)
6. A Matter Of Time Transforming (10:39)
7. One (4:09)
8. The Calm Before The Storm (5:27)
9. Refugium In Db-Major
10. A Mental Journey (5:31)
11. Breathing Spaces (5:33)
12. Everlight (7:14)

Leur page facebook (il faut aller sur la page BandPage pour les extraits).

Le lien Amazon.de pour la commande de l’album.

Catégories :News Étiquettes :

Avis de recherche

Ce billet pourrait tout aussi bien s’appeler “Appel à témoins” ou encore “Recherche désespérément…”. En effet, 2 groupes progressifs figurant parmi mes favoris et dont j’attends des nouvelles depuis maintenant près de 2 ans, à savoir les allemands de Dreamscape et les hollandais de Tomorrow’s Eve, n’ont plus donné signe de vie depuis bien longtemps alors qu’ils préparaient chacun un nouvel opus (sans doute intitulé “Everlight” pour les premiers et “Ikaros” pour les seconds) pour l’année 2010 !

A l’époque, Dreamscape avait posté sur son site myspace (voir ici) plusieurs démos interprêtées par les différents chanteurs venus rejoindre le groupe (notamment Frank Marino et Erik Ez). Mais depuis, plus rien … comme s’ ils avaient totalement disparu de la circulation. Quant à Tomorrow’s Eve, à part un message du chanteur Martin Lemar posté sur son site (voir ici) avouant qu’ils avaient recommencé l’écriture d’ Ikaros depuis zéro et qu’ils prenaient leur temps pour développer leur créativité, nous sommes aussi dans l’ignorance pour une sortie prochaine éventuelle. Et le problème avec les news publiées sur le site de Martin est qu’elles ne sont pas datées :-(

Alors si l’un d’entre vous en savait un peu plus, qu’il n’hésite surtout pas à nous livrer des informations complémentaires…

PS: Par ailleurs, vous pourrez lire également dans les news de Martin Lemar, que celui-ci a enregistré les parties vocales du nouveau projet de Vivien Lalu baptisé Atomik Ark. Voilà aussi une information à suivre de près.

Catégories :News Étiquettes : ,

Quelques anciennes chroniques

18 novembre 2009 Laisser un commentaire

Il y a 2 ans, j’avais commencé à chroniquer quelques albums sur un précédent blog que malheureusement par manque de temps, je ne pouvais plus me permettre de mettre régulièrement à jour. J’avais donc décidé à l’époque de ne plus y poster de nouveaux billets. Mais voilà qu’en cette fin d’année 2009, j’ai retrouvé de la motivation et un peu plus de temps libre pour vous faire part de mes humeurs métalliques.

Comme je l’ai déjà fait il y a peu avec l’album "Hope" de Myrath, je reprends ci-dessous les chroniques de l’époque des albums suivants:

Dreamscape – 5th Season (2007)

Dreamscape - 5th Season (2007)

Dreamscape est un groupe de métal progressif allemand très influencé par Dream Theater, que ce
soit par la musique en elle-même ou par le chanteur dont le timbre
de voix un peu nasillard peut s’apparenter à celui de James Labrie.

C’est le 5ème album du groupe et je ne connaissais d’eux que les
2 précédents: "Revoiced" sorti en 2005 et "End Of Silence" sorti en
2004, et je dois dire que ce dernier est de loin le meilleur. Il est plus
varié et plus travaillé que les précédents. Comme souvent dans ce
style, la musique est assez froide et très technique mais la mélodie
est quand-même bien présente et certains morceaux m’ont donner
quelques frissons comme "Dèjà Vu" (très Symphony X) et "Phenomenom".
Le long morceau éponyme (plus de 14 minutes) contient lui aussi
quelques passages de pur bonheur.

Bref, la qualité est constante, il n’y a pas vraiment de titres faibles,
mais 2 ou 3 sortent du lot, et de plus la production est excellente.
Cet album devrait faire partie du top 10 de l’année 2007.

En résumé:
Production: 9/10
Qualité: 8,5/10
Composition: 8/10
Moyenne: 8,5/10

Mind’s Eye – Gentleman Hurricane (2007)

Mind's Eye - A Gentleman's Hurricane (2007)

Décidément, la scandinavie regorge d’excellents groupes officiant
dans le registre progressif. Après déjà 5 albums, notre trio suédois
nous revient de nouveau avec un concept album intitulé « Gentleman
Hurricane » et qui n’est pas sans nous rappelé le fameux
« Opération Mindcrime » de Queensrÿche de par l’histoire certes
différente mais dans un même registre et de par l’ensemble de l’œuvre.

Même si leurs précédents albums étaient déjà encensés par la
critique, les suédois ont placé la barre encore bien plus haute cette
fois-ci en nous proposant un opus beaucoup plus heavy qu’à
l’accoutumée. Tant par la qualité des morceaux, des
musiciens que par le package, ce nouvel album est excellent.
Les morceaux s’enchainent les uns à la suite des autres avec
quelques interludes, des soli bien placés, beaucoup de mélodies et
de rythmes progressifs.

Le seul bémol est que malgré la richesse musicale de cet album,
le tempo est malheureusement trop constant. On aurait aimé
quelques passages accélérés par exemple. De même, la production,
tout en étant très bonne manque quand-même, me semble-t-il,
d’un peu de puissance.

Ceci dit, le maître d’œuvre Daniel Flores (l’homme à tout faire de
Mind’s Eye) nous a quand-même contacté un album digne de figurer
dans le top ten de cette année.

En résumé:
Production: 8/10
Qualité: 9/10
Composition: 8/10
Moyenne: 8,3/10

Pathosray (2007)

Pathosray (2007)

L’italie semble devenir un terrain propice pour voir se développer
des groupes à tendance mixte de progressif et de power. A l’instar
de leur compatriote DGM et également Eldritch (mais dans une
moindre mesure), Pathosray nous livre une première galette donc
certes progressive mais à la fois très mélodique et aussi aggressive.

Contrairement à ce qu’il est indiqué sur le petit pliant du label
Sensory accompagnant le CD, le style ne se rapproche pas vraiment
de Symphony X (et ils font même référence à Nevermore mais là
je ne suis pas du tout…), mais plutôt des 2 groupes précités et aussi
par certains passages musicaux et lignes de chant, de Circus Maximus
tout en étant moins technique que nos chers Norvégiens.

La production est très claire et convient parfaitement à ce style.
La plupart des morceaux dépassent largement les 6 minutes.
Nous avons donc un album proposant un mélange de technique
(mais pas de trop), de mélodie et d’agressivité de très bonne facture.

En résumé:
Production: 8,5/10
Qualité: 8/10
Composition: 7,5/10
Moyenne: 8/10

Il me semble avoir été un peu trop sévère sur certaines notes. Avec le recul, je pense que je donnerais de meilleurs points notamment pour l’album de Pathosray.

Catégories :Chroniques Étiquettes : , ,