Archive

Posts Tagged ‘Agnosia’

Un premier extrait du prochain EP d’Agnosia disponible

Je vous l’avais annoncé fin du mois d’août, le groupe progressif Agnosia sort ce mois-ci (la date officielle m’est inconnue) chez Steel Gallery Records son mini album « A Blot On The Landscape » avec un premier single intitulé « Noetic Healing » maintenant disponible sur youtube. Voici le lien ci-dessous :

Agnosia – Noetic Healing

Catégories :Extraits, Prochaines sorties Étiquettes :

Agnosia sort prochainement un mini album

Le groupe progressif grec Agnosia, dont je vous avais déjà présenté (de manière réjouissante) le premier opus « Trace Decay » dans un billet datant de novembre 2009 (voir ici), vient de signer avec le label national Steel Gallery Records pour la sortie d’un prochain mini album composé de 6 titres et intitulé « A Blot On The Landscape ». Le groupe comprend désormais le chanteur Takis Nikolakakis, officiant également dans Psycrence (vous pouvez d’ailleurs le réentendre avec cette dernière formation dans le billet intitulé « Dans mon panier juillet 2014 # 2 ici).

« A Blot On The Landscape » devrait sortir en automne de cette année et un clip vidéo du premier single « Noetic Healing » sera disponible dès le mois prochain. En attendant d’en savoir plus, voici la cover ainsi qu’un trailer (non significatif et vraiment dispensable) de l’album.

Agnosia - A Blot On The Landscape

Premier trailer pour le prochain Agnosia

PS: Si vous désirez connaître davantage le groupe et en l’occurence le premier album, faites-moi signe et j’en posterai un extrait ou l’autre.

Catégories :News, Prochaines sorties Étiquettes :

Après le Brésil, la Grèce…

17 novembre 2009 1 comment

Si il y a bien un mouvement musical qui n’est pas prêt de s’éteindre, c’est le Metal. En effet, on assiste depuis quelques années maintenant (et Internet a beaucoup contribué à les faire connaître) à une prolifération de groupes provenant des quatre coins du globe et de tous les continents. L’Amérique du sud est assez bien représentée non seulement par le Brésil, mais des groupes très intéressants commencent également à émerger d’Argentine ou du Chili par exemple.

En Europe, un des pays où le métal progressif se développe de plus en plus est la Grèce. Après mes coups de coeur pour certains groupes brésiliens dont je vous ai déjà parlés il y a quelque temps, j’aimerais présenter des albums de groupes helléniques non dénués d’intérêt.  

Equal Vector – Aspectations (2009)

Equal Vector - Aspectations (2009)

Dès l’écoute du 1er titre de son album “Aspectations”, le groupe Equal Vector affiche très clairement son influence majeure: Fates Warning, époque (la meilleure pour moi) “Perfect Symmetry” et “Parallels”.  Cela est d’autant plus flagrant lorsque l’on entend le chanteur entammer les premières notes, les intonations et la voix rappellent sans équivoque Ray Alder sans toutefois égaler sa puissance. La tonalité est juste un peu plus grave. Même si par moment l’on peut regretter un manque d’identité (l’utilisation quasi permanente de claviers les distingue de leurs aînés), le résultat pour un premier album fait preuve d’une étonnante maturité et d’un certain professionalisme. Les compositions sont soignées et exécutées avec une bonne maîtrise instrumentale avec quelques breaks subtils bien placés. La production sans être transcendante, est plus que convenable. Un album donc qui s’écoute avec plaisir.

Agnosia – Trace Decay (2009)

Agnosia - Trace Decay (2009)

A l’instar d’ Equal Vector, Agnosia nous distille son métal progressif très inspiré de Fates Warning dans le style de composition mais en apportant une touche Dream Theater dans les parties musicales plus techniques. A nouveau, nous avons affaire à des musiciens exécutant avec précision leur prestation. L’ensemble se montre plus technique et plus atmosphérique que le groupe précédent. Agnosia sait varier les ambiances, passant allègrement de parties de guitares acérées à des moments plus planant accompagnés par un chant féminin léger et de toute beauté. Les parties acoustiques et au piano apportent encore plus de richesse musicale, de même que l’apparition d’instruments à corde sur le morceau “Insanity’s Romance”. Je pense cet album supérieur à celui d’Equal Vector. Il ne manque plus qu’une production un peu plus puissante et le tout serait parfait. Un album qui mérite absolument une écoute attentive.

Persona Non grata – Shade In The Light (2009)

Persona Non Grata - Shade In The Light (2009)

Et nous continuons avec un groupe qui affiche également son admiration pour Fates Warning. Persona Non Grata a sorti il y a peu son 1er album "Shade In The Light" chez Sensory record, et nous démontre d’emblée tout son talent et professionnalisme musical. Le groupe évite intelligemment les démonstrations techniques stériles et les longueurs ennuyantes, en mettant l’accent sur la recherche de la mélodie, en y ajoutant des arrangements dramatiques. Les claviers sont plutôt discrets mais efficaces et le travail de la guitare subtil. L’album pourrait être considéré comme une version un peu moins légère du "Perfect Symmetry" de Fates Warning. Il mérite en tout cas l’attention de tout amateur de musique progressive.

Breaking Silence – Impact (1999)

Breaking Silence - Impact (1999)

Tant par le chanteur dont la voix ressemble fortement à Geoff Tate que par les compositions carrées, soignées mais néanmoins progressives, cet album de Breaking Silence rappelle Queensrÿche à l’époque de "Opération Mindcrime" ou "Empire". Sans atteindre le niveau exceptionnel des 2 albums précités en exemple, l’album "Impact" est tout de même d’une qualité très élevée. De plus, la production assurée par Jacob Hansen est sans faille. Voilà encore une petite perle à découvrir absolument.

Horizon’s End – Concrete Surreal (2001)

Horizon’s End – Concrete Surreal (2001)

Encore une belle trouvaille de cette contrée méditerranéenne. Horizon’s End nous propose une musique dans la veine de Fates Warning (apparemment fort apprécié chez nos amis grecques), Dream Theater et également Queensrÿche (dans leurs premières et meilleurs années) avec parfois même une teinte rock progressif. Nous avons donc un beau panel de styles et d’atmosphères variés. Inutile donc de dire que les morceaux sont la plupart assez sophistiqués, les changements de rythmes nombreux emmenés de front soit par les guitares, soit par le clavier, et sans jamais être cacophoniques. La production s’avère excellente, avec un son très claire où l’on distingue parfaitement chacun des instruments. L’emploi d’instruments classiques à corde où à vent (notamment sur le morceau “Sandfall”) donne une dimension particulière. Assurément, “Concrete Surreal” est un des meilleurs albums produit à ce jour de la Grèce métallique.

Implosion – Lucidity In Quietus (2008)

Implosion – Lucidity In Quietus (2008)

Implosion semble être le groupe le plus influencé par Dream Theater et surtout de l’époque “Images And Words”. La production est aussi très bonne et l’ensemble est de qualité élevée.

Bravo la Grèce pour nous produire tous ces petits joyaux progressifs et métalliques… Greece, 10 points ;-)

 

Mon petit tour du monde devrait s’arrêter une prochaine fois en Europe de l’est et plus particulièrement en Pologne…