Archive

Archive for the ‘Album du mois’ Category

Need – Hegaiamas : A Song For Freedom

A peine le best of de l’année écoulée publié, le 1er album sélectionné dans la liste des meilleurs de cette nouvelle année fait déjà office de sérieux candidat pour figurer dans le prochain palmarès. Il s’agit du 4ème album studio des grecs de Need intitulé « Hegaiamas : A Song For Freedom ».

Need - Hegaiamas A Song for Freedom

Je l’ai commandé sur leur page bandcamp. J’ai déjà donc la version digitale mais pas encore le format physique sur CD (je le recevrai probablement cette semaine, et c’est pourquoi il n’est pas encore repris dans la liste de mes nouveautés). Je vous invite donc à le découvrir à l’adresse suivante :

Need – Hegaiamas: A Song for Freedom

Advertisements
Catégories :Album du mois, News, Nouveautés Étiquettes :

Nouveautés et déjà dans les meilleurs…

24 février 2015 1 comment

A peine la nouvelle année entammée et déjà pas mal de nouveautés dans le panier méritant une place dans la sélection des meilleurs albums. Pas de trève hivernale donc et c’est tant mieux ! Une des bonnes surprises de ce début 2015 est sans conteste le concept « Opera Rock » (terme pompeux, je le conçois dans ce cas) intitulé « Dracula – Swing Of The Death », fruit de l’association entre Jorn Lande et le guitariste Trond Holter. Depuis plusieurs albums, le célèbre chanteur norvégien semblait stagner et offrait à une cadence régulière des productions bien exécutées mais dénuées de saveur et d’originalité. Ce nouvel essai met enfin un terme à cette série.

Jorn Lande & Trond Holter - Dracula

Ensuite, les israéliens de Subterranean Masquerade m’ont séduit avec leur nouvelle offrande intitulée « The Great Bazaar » dont la musique, savant mélange de progressif, d’oriental avec une pointe d’extrême, s’apparente fortement à celle de leurs compatriotes d’Orphaned Land. Nous retrouvons d’ailleurs Kobi Fahri en invité sur le titre « Father & Son ». C’est sans hésitation qu’il devient donc l’album du moment.

Subterrannean Masquerade - The Great Bazaar

Comme je l’avais déjà fait dans un billet précédent (il y a près de 3 ans ) entre Epica et Diabolus In Musica pour les albums respectifs "Requiem For The Indifferent" et "The Wanderer" (voir ici), j’ai à nouveau envie de confronter 2 sorties récentes de provenance germanique et au style relativement semblable. Il s’agit d’une part de Blind Guardian avec « Beyond The Red Mirror », et d’autre part de Orden Ogan avec « Ravenhead ». Et le résultat de ce face à face va dans le même sens que le premier susmentionné, à savoir plus de spontanéité et de fraîcheur chez Orden Ogan, une « surproduction » chez Blind Guardian empêchant l’auditeur (en l’occurrence … moi ;-)) de s’imprégner de la plupart des titres et d’en goûter pleinement les saveurs (c’est flagrant sur le premier morceau «The Ninth Wave » où l’orchestration prend le pas sur l’efficacité) et cela bien sûr malgré (c’est une de leurs marques de fabrique) de magnifiques harmonies et soli de guitares.

Blind Guardian - Beyond The Red Mirror     Orden Ogan - Ravenhead

Enfin, dans la série coups ce cœur et découvertes, j’aimerais attirer (à nouveau car déjà évoqué dans mon best of) votre attention sur Disforia, un jeune groupe américain provenant de Salt lake City dans l’Utah, formé en 2007 et composé de 6 membres. Leur premier véritable album intitulé « The Age Of Ether » date de juin 2014 et nous distille une musique mélant habilement du power, de la mélodie et des éléments progressifs d’une efficacité redoutable digne d’un … Blind Guardian au meilleur de sa forme ! Et la comparaison avec le groupe allemand n’est nullement un hasard puisque Hansi Kürsch en personne se retrouve en invité de marque sur le titre « The Dying Firmament ». Mais se limiter à cette seule référence serait une erreur tant d’autres influences musicales et non des moindres (Dream Theater pour l’aspect technique et instrumental, Opeth pour certaines parties vocales extrêmes, Manticora pour les rythmes effrénés et torturés…) font de cet album une œuvre intense, fraîche, puissante et réjouissante. Evidemment au delà de toutes ces références, les jeunes membres du groupe affichent également un savoir faire indéniable. La voix du chanteur John Yelland rappelle (forcément) celle d’Hansi Kürsch mais présente aussi une certaine fragilité, surtout lorsqu’il monte dans les aigües, toutefois bien maitrisée, à l’instar par exemple de Lars F. Larsen le frontman de Manticora. La musique sans retenue et généreuse est servie par une production de bonne facture. A noter l’apparition comme invitée de Britney Slaves, chanteuse de la formation canadienne Unleash the Archers.

Voilà donc un groupe à découvrir et n’est pas un hasard si l’album s’est retrouvé (in extremis) dans la liste des mes coups de cœur favoris de l’année 2014. Je vous invite à visiter leur site officiel. Vous pourrez y écouter des extraits et également commander non seulement l’album mais aussi leur premier EP intitulé "Our Time Defined" datant de 2011.

Disforia - The Age Of Ether

Site officiel de Disforia

A bientôt pour un prochain billet « dans mon panier » avec le dernier album de Minutian, un nouveau venu « Between 11 », le dernier Seven7 et Driftglass. Je prépare également une chronique d’Abandoned Stars.

Des news (enfin) et nouveaux albums du moment…

30 janvier 2015 2 comments

Avant toute chose, nous ne sommes pas encore le 1er février :-), il m’est donc toujours permis de vous souhaiter mes bons vœux pour cette année nouvelle. Elle sera, j’en suis sûr, riche en émotions progressives et métalliques. Elle commence d’ailleurs plutôt bien puisqu’une nouveauté toute récente vient d’être élue album du moment. Il s’agit du dernier album des australiens d’Arcane, une œuvre progressive de grande classe. Ce premier mois de l’année voit également le retour en forme et très attendu (voire inespéré ?) d’Angra avec un « Secret Garden » plus convaincant que son prédécesseur « Aqua ». N’oublions pas non plus l’annonce de quelques productions majeures dans les mois à venir à savoir Symphony X, Myrath, The Gentle Storm (le nouveau projet d’Arjen Lucassen avec Anneke Van Giersbergen), Kingcrow, Dream Theater (probablement pour l’automne) ou encore Iron Maiden (quelques news sur le Net tendent à le confirmer).

Ensuite, vous l’aurez remarqué dans le titre de ce billet, le mot « enfin » n’est pas anodin ! Près de 2 mois sans poster de news, une chronique, une suggestion ou encore un aperçu de mes dernières acquisitions, cela semblait de mauvais augure pour la survie de ce blog. D’autant plus qu’il y avait matière à l’alimenter (il suffit de jeter un aperçu sur la liste de mes nouveautés de décembre et de janvier). Pas d’inquiétude cependant à avoir, d’autres préoccupations prioritaires m’ont juste empêché de consacrer plus de temps à mes humeurs musicales, et cela malheureusement risque encore de se reproduire dans les semaines à venir… 

Mais revenons à nos moutons, et pour inaugurer cette nouvelle année, je vous présente parmi mes récents achats, les 2 nouveautés élues respectivement album et coups de coeur du moment. Comme déjà mentionné Arcane pour le premier, et les français de Walvery Lies North pour le second.

Arcane - Known/Learned    Walvery Lies North

Arcane nous offre une œuvre conceptuelle de près de 130 minutes réparties sur 2 CDs (le premier métallique et le second plus léger voire acoustique) riche et ambitieuse emmené par un Jim Grey aux timbre vocal charismatique. Avec un tel album, les australiens peuvent prétendre à une place de choix dans la cour des grands aux côtés des anglais d’Haken dont le style se rapproche sensiblement. Originaire de Picardie, Walvery Lies North frappe fort avec ce premier opus symphonique (à chant masculin !) et progressif d’une remarquable maturité et d’une maitrise instrumentale impressionante. La rythmique musclée s’accompagne de nappes de claviers efficaces et rappelle quelque peu Symphony X. Le chant d’Eric Pariche est puissant et souvent secondé par des chœurs ou parfois par l’intervention de la soprane Audrey Escots. Je vous invite vivement à écouter d’une oreille attentive ces 2 merveilles.

Enfin, je ne pouvais passer sous silence les quelques galettes acquises depuis le mois de septembre et qui auraient du figurer dans un billet de la série « Dans mon panier… » (le dernier épisode datant du 9 septembre). Je ne ferai que les citer mais cela donnera une bonne idée des sorties qui ont titillé mes ouïes métalliques (les élus albums du moment n’y sont pas forcément repris). Les voici :

  • The Scintilla Project – The Hybrid (projet basé sur un film de science-fiction de l’irlandais Billy o’Brien, et emmené de main de maître par Bill Byford, le chanteur des vétérans de Saxon)
  • Presto Vivace – Periferia Vital (3ème et dernier opus de ce groupe progressif argentin actif depuis une vingtaine d’années)
  • Malpractice –Turning Tides (un beau retour des finlandais après plus de 6 ans d’absence)
  • Cea Serin – The Vibrant Soul Of Bliss And Decay (l’attente fut également longue puisque le précédent album “When Memories Combine” date de 2004)
  • P.A.W.N. – The Gift Of Awareness (une belle découverte progressive dans la lignée d’Ayreon en provenance d’Allemagne)
  • Hekz – Caerus (un premier album prometteur pour ce nouveau venu de la scène progressive anglaise)
  • United Progressive Fraternity – Fall In Love With The World (nouvelle version du groupe de rock progressif australien Unitopia et une première oeuvre de toute beauté)
  • Red Circuit – Haze Of Nemesis (sans doute le meilleur de leur discographie)
  • Split Bearing – Welcome To The Present (une découverte originaire de Tchéquie, clone de Dream Theater musicalement et vocalement, la ressemblance du chant avec James Labrie est stupéfiante)
  • Citizen Cain’s Stewart Bell – The Antechamber Of Being (un concept rock progressif de grande classe)
  • Days Of Ashes – In The Mirror Of Reconciliation (une belle découverte progressive et mélodique suédoise)
  • Harmony – Theatre Of Redemption (3ème opus de ce groupe mélodique avec un Markus Sigfridsson (Dark Water, 7days) au meilleur de sa forme)
  • Iris Divine – Karma Sown (groupe progressif américain originaire de Virginie découvert grâce au catalogue en ligne cdbaby)
  • Divine Ascension – Liberator (un second album des australiens qui confirme les espoirs sucités lors de leur première offrande « As The Truth Appears » parue en 2011)
  • Pythia – Shadow Of A Broken Past (3ème album de ce groupe anglais dans un registre metal symphonique et progressif à chant féminin)
  • Karma Rassa – Music Into The Void (excellent groupe russe au registre progressif atmosphérique proche de Riverside ou Katatonia)

Je dois maintenant m’atteler (ce n’est pas trop tôt !) au traditionnel Best of de l’année écoulée.

A bientôt

Catégories :Album du mois, News Étiquettes : ,

Nouvelles entrées dans les meilleurs de l’année

30 septembre 2014 Laisser un commentaire

En attendant les arrivées prochaines des nouveaux Evergrey, Enchant, Silent Call et Sanctuary (début octobre), c’est tout naturellement que je viens de rajouter dans la liste des meilleurs albums de l’année, “Turning Tides” de Malpractice (un retour en grande forme) et “For The Journey” de Threshold (un des ténors de la scène progressive et d’une régularité exemplaire pour nous délivrer à chaque fois une production de grande classe). Ce dernier ayant même l’honneur d’être élu album du moment (et pour la petite histoire, je suis grand fan de Damian Wilson ;-)).

Catégories :Album du mois Étiquettes : ,

Opeth, nouvel album du moment

9 septembre 2014 3 comments

Il y a 3 ans, je vous avais exprimé ma grande déception à la sortie de l’album « Héritage » (très controversé à l’époque) de la bande à Mikael Åkerfeldt (voir billet ici), certes agréable à écouter mais peinant à assouvir ma faim progressive. Très sceptique face à ce revirement de style, et même si l’abandon de chant extrême pouvait entrevoir une évolution musicale positive, je n’avais pas du tout adhérer à cette nouvelle version d’Opeth. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai attendu la sortie de son succésseur. Et j’ai eu tort ! Déjà, l’écoute du premier single intitulé « Cusp of Eternity » avec sa touche orientale m’avait agréablement surpris voire même sublimé au point de le considérer comme le meilleur single paru cette année. Et la suite confirma mes premiers sentiments. « Pale Communion » est une œuvre musicale progressive de toute beauté. Les 3 premiers titres sont splendides et même si je trouve les suivants un peu trop calmes, les mélodies, la voix claire et chaude de Mikael, la subtilité du jeu de batterie (une des plus belles réussites de l’album), les ambiances vintage, les arrangements et la production parfaite font de cet opus, certainement l’un des principaux nominés pour l’élection de l’album de 2014. Voilà, après un premier essais infructueux, j’ai donc finalement adopter cet Opeth 2.0 ! Qu’en est-il de vous ?

Catégories :Album du mois Étiquettes :

Acquisitions estivales (1ère partie)

12 septembre 2013 Laisser un commentaire

En attendant les énormissimes (voire cultissimes ?) sorties de ce mois de septembre (nul besoin de vous les rappeler je présume), j’aimerais vous livrer un petit aperçu de certaines nouveautés acquises récemment et constituant pour ma part de bien belles découvertes. Voici donc dans l’ordre le projet français A New Day For Heaven, les australiens de Circadian Pulse, et les hollandais de Lyonite.

A New Day For Heaven

A New Day for Heaven - Every Angel Has a Dark Side

C’est sur les vifs conseils de Roch, fidèle lecteur de ce blog, que je me suis intéressé de plus près à ce nouveau projet d’opéra rock-metal français élaboré par 4 compositeurs issus de 2 formations distinctes mais bercées chacune par le même style musical : Orenda (avec Stéphane Coubray et Anthony Lefebvre) dont je vous ai déjà présenté l’album intitulé « A Tale Of A Tortured Soul » il y a peu (voir ici), et PIG (avec Yann Martin et David Tocqueville) (NDLR : ce groupe, je vous l’avoue, m’est totalement inconnu). Les autres musiciens d’Orenda sont par ailleurs également invités sur l’album. D’une durée de près de 2 heures, la musique développée autour de ce concept emprunte à divers styles rock et metal mais repose sur une mouvance générale progressive. Différentes atmosphères s’y cotoient avec harmonie, et illustrent magnifiquement l’intrigue de cette tragédie moderne. A priori, avec ce genre de production conceptuelle, nous pourrions penser à Ayreon ou à "The Wall" de Pink Floyd (selon certains dires mais je ne peux les confirmer, ne connaissant pas bien, à ma grande honte, l’oeuvre précitée) mais de toute évidence, vu l’origine de certains de ses interprêtes, l’influence Orenda se fait ressentir (et par conséquent, celle des américains dont je tairai le nom mais qui s’apprêtent à sortir leur album éponyme fin de ce mois, vous devinez certainement de qui il s’agit…). "A New Day For Heaven" est une oeuvre aboutie, riche, de qualité remarquable tant au niveau de la production que de l’interprétation. La seule critique que je me permettrais d’émettre concerne le chant qualifié de "dark side" un peu trop criard et présent à mon goût. Je regrette également l’absence des lyrics (du moins dans leur totalité car des extraits sont imprimés) et donc la difficulté de suivre l’histoire sur base des paroles.

Je lui attribue une note de 7,5/10

Je vous invite vivement à découvrir projet musical (si ce n’est déjà fait depuis que je l’ai élu album du moment il y a quelques jours).

site officiel de A New Day For Heaven

Circadian Pulse

Circadian Pulse - In the Blink of an Eye

Circadian Pulse est un groupe progressif originaire de Melbourne formé en 2008 et composé de 6 membres, auteur d’un premier Ep intitulé « In The Blink Of An Eye » paru fin décembre 2012. Cette première production, d’influence américaine et avec en ligne de mire principale la bande à Jim Matheos (Fates Warning pour ne pas la citer), est concise certes (une durée d’environ 30 minutes pour un Ep 5 titres) mais inspirée. Belle balance entre mélodie et complexité, calme et nervosité, elle constitue une excellente entrée en matière pour cette formation australienne. Je n’ai pas donc pas hésité à l’intégrer dans la liste de mes coups de coeur / découvertes. Voici la liste des titres:

Circadian Pulse – In The Blink Of An Eye

1. No Return 10:28
2. Hourglass 07:05
3. Without Love 04:49
4. Sea of Sand 01:46
5. Failed by a System 06:22

Je vous invite à découvrir leur site officiel et les écouter (ou plus si affinité…) sur leur page bandcamp:

Site officiel de Circadian Pulse

Leur page bandcamp

Lyonite

Lyonite - Disguised In Darkness

Cette jeune formation hollandaise à voix féminine fondée en 2007 par le batteur Mathijs Westra, le claviériste Maikel Atjok Pang et le guitariste Jornt Wagenaar (depuis lors remplacé par Loup Weezel), officie dans un metal progressif et symphonique inspiré principalement par Symphony X, Nightwish et Sonata Arctica. Après un premier Ep éponyme 4 titres produit il y a 3 ans et accueilli positivement par la plupart des webzines, le groupe confirme cette année les attentes élevées et les espoirs suscités par leur début prometteur avec un album intitulé "Disguised In Darkness". Malgré des erreurs de jeunesse et le chant aigu de Claudia Edwards Muijen manquant quelque peu de variété et de charisme, le groupe nous offre une bonne production progressive en parvenant dans sa musique à combiner efficacité, puissance, mélodie et technique et à l’enrichir de quelques arrangements orchestraux discrets mais subtils. Parmi les titres à épingler, notons le très symphonyxien "My Disguise", l’instrumental "Tenfold The Threshold" et l’épique "Darkness Ends" d’une durée de 15 minutes et clôturant l’album.

Pour les découvrir, leur page youtube et leur site officiel ci-dessous:

Lyonite sur youtube

Site officiel de Lyonite

Dans un prochain billet, j’aimerais vous présenter d’autres récentes acquisitions et de jeunes groupes à découvrir tels que les suisses de Crimson Rain, les russes de Apple Pie et les sud-américains Fughu (Argentine), Thabu (Argentine) et Tolerance (Venezuela). J’espère en avoir le temps … d’autant plus que les grosses pointures de ce mois commencent à arriver… 

Misth – Rise Of A New Day, nouvel album coup de cœur

Misth - Rise Of A New Day              Misth (the band)

Cet album aurait sans aucun doute fait partie du billet intitulé « De belles découvertes » publié tout récemment si je ne l’avais pas élu coup de cœur du moment il y a quelques jours. Lui consacrer un billet propre me semble donc justifié. Misth est un groupe suédois bâti sur les cendres de Mercury Fang (seule la chanteuse Maria Rådsten est une nouvelle recrue) pour developper et explorer de nouveaux horizons musicaux. Je ne connais pas le répertoire de l’ancien groupe (il date du début des années 2000 et officiait plutôt dans un style Hard Rock/Heavy Metal classique selon les informations du site The Metal Archives), mais cette nouvelle formation nous offre un premier opus mélodique et progressif (pas trop) de qualité. Leur musique ne déborde pas de démonstrations techniques mais propose un joyeux mélange entre énergie, subtilité, fraicheur et efficacité,  le tout servi par le magnifique et puissant timbre vocal de Maria, une bonne maitrise instrumentale et une excellente production. Point de titre faible et quelques points d’orgue tels que le titre éponyme « Rise Of A New Day », « Unknown », « Sending Down An Angel », « In And Out » ou encore le dernier titre (le plus long, près de 10 minutes) intitulé « Day Of Retribution ». La fin de l’album me semble dailleurs un peu plus progressive que le début. Pour une première réalisation, c’est une franche réussite et je n’hésite donc pas à lui attribuer au moins une note de 8/10 .

Le groupe se compose de Marie Rådsten (chant), Jorgen Dez (claviers), Martin Larsson (batterie), Hakan Grenade (guitares), Olle Bodén (basse) et Fredrik Glimbrand (guitares).

La liste des titres est :

01 I Call Your Name 06:30
02 Life’s Arena 06:28
03 Rise Of A New Day 06:19
04 Everyday 03:51
05 Something Better Change 06:50
06 Into The Void 04:59
07 Unknown 03:56
08 Sending Down An Angel 05:20
09 In Or Out 04:23
10 Day Of Retribution 09:36

L’album peut se commander depuis leur site ou encore sur le site de vente en ligne JustForKicksMusic

Pour les découvrir, voici une vidéo du titre "Rise of A New day":

Regardez "Rise Of A New Day"

Catégories :Album du mois, Chroniques, Découvertes, Nouveautés Étiquettes :