Accueil > Album du mois, Découvertes, Nouveautés > Nouveautés et déjà dans les meilleurs…

Nouveautés et déjà dans les meilleurs…

A peine la nouvelle année entammée et déjà pas mal de nouveautés dans le panier méritant une place dans la sélection des meilleurs albums. Pas de trève hivernale donc et c’est tant mieux ! Une des bonnes surprises de ce début 2015 est sans conteste le concept « Opera Rock » (terme pompeux, je le conçois dans ce cas) intitulé « Dracula – Swing Of The Death », fruit de l’association entre Jorn Lande et le guitariste Trond Holter. Depuis plusieurs albums, le célèbre chanteur norvégien semblait stagner et offrait à une cadence régulière des productions bien exécutées mais dénuées de saveur et d’originalité. Ce nouvel essai met enfin un terme à cette série.

Jorn Lande & Trond Holter - Dracula

Ensuite, les israéliens de Subterranean Masquerade m’ont séduit avec leur nouvelle offrande intitulée « The Great Bazaar » dont la musique, savant mélange de progressif, d’oriental avec une pointe d’extrême, s’apparente fortement à celle de leurs compatriotes d’Orphaned Land. Nous retrouvons d’ailleurs Kobi Fahri en invité sur le titre « Father & Son ». C’est sans hésitation qu’il devient donc l’album du moment.

Subterrannean Masquerade - The Great Bazaar

Comme je l’avais déjà fait dans un billet précédent (il y a près de 3 ans ) entre Epica et Diabolus In Musica pour les albums respectifs "Requiem For The Indifferent" et "The Wanderer" (voir ici), j’ai à nouveau envie de confronter 2 sorties récentes de provenance germanique et au style relativement semblable. Il s’agit d’une part de Blind Guardian avec « Beyond The Red Mirror », et d’autre part de Orden Ogan avec « Ravenhead ». Et le résultat de ce face à face va dans le même sens que le premier susmentionné, à savoir plus de spontanéité et de fraîcheur chez Orden Ogan, une « surproduction » chez Blind Guardian empêchant l’auditeur (en l’occurrence … moi ;-)) de s’imprégner de la plupart des titres et d’en goûter pleinement les saveurs (c’est flagrant sur le premier morceau «The Ninth Wave » où l’orchestration prend le pas sur l’efficacité) et cela bien sûr malgré (c’est une de leurs marques de fabrique) de magnifiques harmonies et soli de guitares.

Blind Guardian - Beyond The Red Mirror     Orden Ogan - Ravenhead

Enfin, dans la série coups ce cœur et découvertes, j’aimerais attirer (à nouveau car déjà évoqué dans mon best of) votre attention sur Disforia, un jeune groupe américain provenant de Salt lake City dans l’Utah, formé en 2007 et composé de 6 membres. Leur premier véritable album intitulé « The Age Of Ether » date de juin 2014 et nous distille une musique mélant habilement du power, de la mélodie et des éléments progressifs d’une efficacité redoutable digne d’un … Blind Guardian au meilleur de sa forme ! Et la comparaison avec le groupe allemand n’est nullement un hasard puisque Hansi Kürsch en personne se retrouve en invité de marque sur le titre « The Dying Firmament ». Mais se limiter à cette seule référence serait une erreur tant d’autres influences musicales et non des moindres (Dream Theater pour l’aspect technique et instrumental, Opeth pour certaines parties vocales extrêmes, Manticora pour les rythmes effrénés et torturés…) font de cet album une œuvre intense, fraîche, puissante et réjouissante. Evidemment au delà de toutes ces références, les jeunes membres du groupe affichent également un savoir faire indéniable. La voix du chanteur John Yelland rappelle (forcément) celle d’Hansi Kürsch mais présente aussi une certaine fragilité, surtout lorsqu’il monte dans les aigües, toutefois bien maitrisée, à l’instar par exemple de Lars F. Larsen le frontman de Manticora. La musique sans retenue et généreuse est servie par une production de bonne facture. A noter l’apparition comme invitée de Britney Slaves, chanteuse de la formation canadienne Unleash the Archers.

Voilà donc un groupe à découvrir et n’est pas un hasard si l’album s’est retrouvé (in extremis) dans la liste des mes coups de cœur favoris de l’année 2014. Je vous invite à visiter leur site officiel. Vous pourrez y écouter des extraits et également commander non seulement l’album mais aussi leur premier EP intitulé "Our Time Defined" datant de 2011.

Disforia - The Age Of Ether

Site officiel de Disforia

A bientôt pour un prochain billet « dans mon panier » avec le dernier album de Minutian, un nouveau venu « Between 11 », le dernier Seven7 et Driftglass. Je prépare également une chronique d’Abandoned Stars.

Advertisements
  1. 25 février 2015 à 15 h 17 min

    Je viens de publier une petite mise à jour de ce billet pour affiner mes humeurs musicales sur le groupe Disforia.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s