Accueil > Chroniques, Nouveautés > Ce que je pense (brièvement) de … (4ème partie)

Ce que je pense (brièvement) de … (4ème partie)

Ce n’est plus un secret pour personne ou du moins pour tout lecteur fidèle de ce blog, une de mes régions fétiches avec la Scandinavie, pour la découverte de nouveaux talents musicaux et progressifs, est sans conteste l’Amérique latine et plus particulièrement le Brésil. Dès que je remarque dans les news, les chroniques d’un webzine ou un catalogue de vente en ligne qu’un groupe provient de ce pays, je redouble d’attention et tente d’approfondir ma curiosité. Ce qui aboutit dans bien des cas par une commande en ligne… Aujourd’hui donc, j’aborde dans ce nouvel et 4ème épisode, les 2 dernières acquisitions brésiliennes, datant elles-aussi du mois d’avril, à savoir Ivory Gates et Age Of Artemis.

Ivory Gates – The Devil’s Dance (avril)

Ivory Gates - The Devil´s Dance

Découvert en parcourant les chroniques du webzine Music Waves, une côte relativement haute et un clip vidéo convaincant, une rapide recherche sur le Net et me voilà entrain de commander cet album sur un site de vente en ligne brésilien! A priori, rien ne permet à l’écoute, de deviner la provenance du groupe. En effet, très européen dans le style, leur musique progressive basée sur une rythmique solide se rapproche fortement de celle de nos chers anglais de Threshold. Les musiciens assurent (le batteur est peut-être parfois un peu trop poussif) et le chanteur possède un timbre vocal assez « Dickinsonien » mais cependant un peu plus nasillard. L’album ne bénéficie d’aucun temps morts et se termine en beauté par une pièce épique longue de près de 22 minutes et intitulée « Suite Memory ». Voilà donc pour les amateurs du genre, un bon album au-dessus de la moyenne. Je vous invite à les découvrir notamment par la vidéo du titre « Beyond The Black » suivante:

Ecoutez Beyond The Black

Age Of Artemis – Overcoming Limits (avril)

Age Of Artemis - Overcoming Limits

Voici à nouveau un groupe sorti du même moule que leurs aînés d’Angra. « Over Coming Limits » est d’ailleurs produit par Edu Falaschi. Mais tout comme leurs compatriotes de Terra Prima (voir ici), ce premier album apporte réellement plus de fraîcheur, de spontanéité et me semble nettement supérieur à « Aqua » pour lequel j’avais exprimé ma profonde déception lors de sa sortie il y a plus d’un an et demi maintenant. Nous retrouvons donc tous les ingrédients d’un bon power progressif et mélodique de cette région du globe, à savoir une introduction symphonique, des titres au tempo rapides agrémentés de chœurs et de magnifiques solos voire duels guitaristiques, quelques orchestrations (sans doute en samples), des rythmes plus modérés avec des touches progressives, une belle (power) balade, un chant légèrement saturé mais juste, et une production solide. J’émettrais cependant une petite réserve quant au timbre de voix de Alirio Netto (par ailleurs chanteur du groupe Khallice). que je trouve un peu trop nasillard par moment. Ceci dit, l’album parvient à captiver l’auditeur sur toute sa durée et à faire oublier sans problème les déboires d’Angra.

Découvrez-les notamment ici.

Advertisements
Catégories :Chroniques, Nouveautés Étiquettes : ,
  1. Aucun commentaire pour l'instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s